13 de September de 2019
Foto: Joka Madruga

L’ancien président Luiz Inacio Lula da Silva a reçu jeudi (12) la visite du prix Nobel de la paix Adolfo Pérez Esquivel et du sociologue espagnol Ignacio Ramonet. L’Argentin Pérez Esquivel a attiré l’attention sur le fait que, dans environ un mois, le lauréat du prix Nobel de 2019 sera désigné. «Nous ne savons pas ce qui pourrait arriver, mais il serait très important que le prix soit attribué à Lula. Ce serait le premier prix Nobel du Brésil », a-t-il déclaré.

Esquivel a ajouté que Lula était très préoccupé par ce qui se passe en Amazonie “et par la terrible pratique de brûler la forêt, qui est, en quelque sorte, l’un des plus grands poumons du monde”. Il a également ajouté qu’il attendait beaucoup de la manifestation du Comité des droits de l’homme des Nations Unies. «Nous verrons quelle position adoptera l’ONU face à la grave situation que constitue l’emprisonnement d’un inocent».

On ne sait pas encore si le comité se prononcera en faveur de la nomination de l’ancien président lors de sa prochaine réunion en octobre. Si le cas de Lula n’est pas examiné le mois prochain, il ne sera probablement pas à l’ordre du jour en 2020.

Selon Ramonet, lors de leur réunion, les trois hommes ont parlé de la politique étasunienne en Amérique latine. « Lula est pleinement conscient et très fort, et également préoccupé par la situation au Brésil et de l’Amérique latine. Comme toujours, il fait de très brillantes analyses sur la situation interne au Brésil et en Amérique latine en général. Il s’est rappelé comment, lorsqu’il était président, son souci était de faire du Brésil une puissance souveraine, ce qui n’est pas le cas pour le moment ».

Ils ont parlé de la situation juridique concernant Lula. « Lula pense que les tribunaux brésiliens, en particulier les juges qui l’ont accusé, n’abandonneront pas l’intention de le maintenir en prison. Il a déclaré qu’il était plus libre en prison que ses propres juges, dont la conscience est altérée par le fait qu’ils devaient condamner un innocent. «Mais le sociologue a souligné que l’ancien président” est optimiste quant à la perspective juridique dans un avenir proche».

Il a également déclaré que Lula avait envoyé le message demandant à ses partisans – la presse, les citoyens, les enseignants et les intellectuels – de mieux utiliser les révélations de The Intercept Brasil. « Ces révélations sont capitales. Et il pense que cela n’est pas suffisamment diffusé. Une grande partie de la presse brésilienne boycotte la diffusion d’informations, ce qui est très révélateur des fraudes et manipulations juridiques qui lui sont imposées », a déclaré Ramonet.

«Il pense également qu’il est très important que la société brésilienne continue à se mobiliser autour de sa cause. Lula est le prisonnier politique le plus important au monde », a-t-il déclaré, répétant les mots du linguiste américain Noam Chomsky.

Ramonet a déclaré que la réunion avait duré une heure et demie et avait révélé que le président petiste “était en parfaite forme physique”.

Regarde la video:


Credite de la video: Vigília Lula Livre

Rede Brasil Atual | Traduit par Silvia Valentim, Comitê Lula Livre Lille. Révision: Antônio Artuso.